Volume de dépistage et dépistage positif du VIH

Export Indicator

Le nombre de tests de dépistage du VIH réalisés (volume de dépistage) et le pourcentage de tests positifs transmis aux personnes (dépistage positif) au cours de l’année calendrier
What it measures
Tendances dans le nombre de tests de dépistage réalisés et l’efficacité des services de dépistage du VIH (HTS) dans l’accès aux soins pour les personnes séropositives.
Rationale
Le volume de dépistage et les données sur le dépistage positif sont utiles pour le suivi du programme. Connaître le nombre de personnes dépistées chaque année et la modalité de dépistage ou le recours à l’autodépistage est essentiel pour prévoir les produits et le personnel nécessaires. Les données relatives au dépistage positif parmi les personnes dépistées ayant reçu leurs résultats peuvent également faciliter la validation du nombre de personnes déclarées comme nouvellement diagnostiquées par le biais de systèmes de rapports réguliers et des estimations de la prévalence du VIH obtenues grâce aux données des enquêtes. Enfin, lorsqu’elles sont ventilées par âge, sexe, modalité de dépistage et statut sérologique, ces données sont utiles pour évaluer l’efficacité des services de dépistage du VIH et pour combler les lacunes dans différents environnements, contextes et populations.
 
En plus des activités liées au suivi du programme, les volumes de dépistage et le taux de positivité annuels sont enregistrés dans le modèle de l’ONUSIDA pour suivre les progrès accomplis au regard du premier objectif 90 (pourcentage de personnes vivant avec le VIH et qui connaissent leur statut sérologique). Ce modèle est principalement utilisé dans les pays dans lesquels les systèmes de surveillance des cas sont insuffisants et qui effectuent également des enquêtes nationales sur le VIH auprès de leurs populations (voir l’indicateur 1.1).

 

Numerator

Nombre de tests réalisés dont le résultat positif a été communiqué à une personne (dépistage positif)

Denominator

Nombre de tests effectués dont les résultats ont été reçus par une personne (volume de dépistage)

Calculation

Numérateur/dénominateur

Method of measurement
Le numérateur et le dénominateur doivent être recueillis à partir des registres des programmes des services de dépistage du VIH, les journaux et les formulaires de déclaration tous les trimestres ou tous les ans. Les données rapportées doivent être le nombre de tests réalisés dont les résultats ont été communiqués à une personne et non pas le nombre de personnes ayant subi un dépistage au moins une fois dans l’année calendaire. Par exemple, si une personne séropositive effectue un test de dépistage dans une camionnette de dépistage itinérante puis à nouveau dans une clinique au cours de la même année calendaire, celle-ci doit être comptée deux fois dans le numérateur et deux fois dans le dénominateur. Autre exemple : si le test d’une personne est négatif dans un centre de conseil et de dépistage volontaire (CDV) puis positif lors d’un dépistage proposé par les professionnels de santé, celle-ci doit être comptée une fois dans le numérateur et deux fois dans le dénominateur.
 
Veuillez noter qu’il ne faut prendre en compte que les dépistages dont les résultats ont été transmis à la personne. De même, une personne ne doit être comptabilisée que pour un seul dépistage dans le numérateur et le dénominateur, même si jusqu’à trois analyses différentes ont été effectuées pour confirmer un diagnostic de séropositivité conformément à l’algorithme de dépistage national.
 
Veuillez déclarer le nombre de kits d’autodépistage obtenus et distribués dans l’année calendaire (le cas échéant). On entend par kits d’autodépistage obtenus le nombre total de kits d’autodépistage achetés (et pas distribués ou utilisés) par le gouvernement national en une année, comprenant notamment les bailleurs de fonds. Les kits d’autodépistage obtenus par le biais d’autres canaux, tels que le secteur privé, ne doivent pas être pris en compte, mais
précisés dans les commentaires. On entend par kits d’autodépistage distribués le nombre total de kits d’autodépistage individuels ayant été distribués en une année. Il ne s’agit pas du nombre de personnes ayant subi un autodépistage ni du nombre total de personnes ayant reçu un kit d’autodépistage (étant donné que les personnes peuvent recevoir plus d’un kit). La ventilation par âge ou par sexe, ou les informations sur le dépistage positif ne sont pas requises pour les données relatives à l’obtention ou à la distribution de kits d’autodépistage.
Measurement frequency

Annuelle

Disaggregation
  • 0-14 ans pour les enfants et 15 ans et plus par sexe (hommes et femmes) pour les adultes.
  • Modalité de dépistage
    • Déclarations des services de dépistage du VIH à l'échelle communautaire :
      • dépistage mobile (p. ex. : camionnettes ou centres de dépistage temporaires) ;
      • centres CDV (pas au sein d'un établissement de santé) ; et
      • autre dépistage communautaire.
    • Dépistage dans les établissements de santé :
      • dépistage proposé par les professionnels de santé dans les cliniques et les services d’urgence ;
      • cliniques prénatales (dont le travail et l’accouchement) ;
      • centres CDV (au sein d’un établissement de santé) ; et
      • autre dépistage dans les établissements de santé.

Remarque : si le volume de dépistage et le dépistage positif ne peuvent être ventilés par modalité, veuillez déclarer les nombres totaux.

 

Additional information requested
Veuillez fournir des informations dans le champ de commentaires sur les campagnes nationales de dépistage ou sur les changements de stratégies de dépistage qui pourraient expliquer toute modification des volumes de dépistage par rapport aux années précédentes. Si des données relatives au dépistage complémentaire parmi les personnes séropositives et séronégatives sont disponibles, veuillez également les communiquer dans le champ de commentaires.
Strengths and weaknesses
Tous les pays ne disposent pas d’identifiants uniques ou de systèmes sous-jacents pour dédupliquer le dépistage complémentaire parmi les personnes. En conséquence, cet indicateur ne peut pas être directement comparé à la connaissance du statut (tel que mesuré dans l’indicateur 1.1). Les personnes dont le test est positif peuvent vouloir effectuer un test de confirmation supplémentaire et les personnes séronégatives peuvent effectuer plusieurs tests au cours de l’année.
 
Étant donné l’évolution des systèmes d’informations relatives au VIH, il sera essentiel d’être en mesure de ventiler les tests par historique des dépistages précédents (p. ex. : les personnes n’ayant jamais été dépistées ou dont le dernier résultat était séronégatif et les personnes qui connaissent déjà leur séropositivité et cherchent ou demandent un test de confirmation). Au cours des prochaines années, cet indicateur pourrait être étendu pour demander cette information afin de mieux comprendre les schémas de dépistage et l’efficacité des services de dépistage du VIH.
Further information
Lignes directrices unifiées sur les informations stratégiques relatives à l’infection à VIH dans le secteur de la santé. Genève : Organisation mondiale de la santé, 2015. (http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/164716/1/9789241508759_eng.pdf?...).
Tags