Soutien économique externe aux foyers les plus pauvres

Export Indicator

Proportion des ménages les plus pauvres ayant bénéficié d’un soutien économique au cours du dernier trimestre
What it measures

Il mesure les progrès réalisés concernant l’apport d’un soutien économique externe aux foyers les plus pauvres affectés par le VIH et le sida.

Rationale

Le soutien économique (qui se concentre en particulier sur l’assistance sociale et les aides financières) pour les foyers pauvres affectés par le VIH demeure une priorité première pour bon nombre de programmes de soins et d’accompagnement. Cet indicateur reflète l’engagement international croissant pour une protection sociale tenant compte du VIH. Il part du principe que les foyers devraient constituer le principal élément d’analyse étant donné que de multiples services de soins et d’accompagnement sont dirigés au niveau des foyers. Le suivi de la couverture des foyers où vivent des orphelins et figurant dans le quintile le plus pauvre reste une priorité en matière de développement.

Numerator

Nombre de foyers les plus pauvres ayant reçu une quelconque forme de soutien économique externe au cours des 3 derniers mois
On définit le soutien économique externe comme une aide économique libre (subventions en espèces, aide pour les frais de scolarité, soutien matériel pour l’éducation, aide à la création de revenus en espèces ou en nature, aide alimentaire fournie au niveau du foyer, ou aide matérielle ou financière pour se loger) issue d’une source autre que les amis, la famille ou les voisins, à moins qu’ils travaillent pour un groupe ou une organisation représentant les collectivités locales. Il est plus probable que cette source soit le gouvernement ou une organisation de la société civile.

Denominator

Nombre total de foyers les plus pauvres
On définit les foyers les plus pauvres comme étant les foyers qui se situent dans le quintile le plus pauvre. Les États membres doivent utiliser la définition et la méthode d’évaluation exactes de cet indicateur afin de permettre un suivi standardisé des progrès dans le cadre des rapports d’activité à l’échelle nationale et mondiale. Cela permettra de suivre les évolutions et d’effectuer des comparaisons entre pays. Les États membres peuvent toutefois ajouter ou exclure localement d’autres catégories (par exemple, d’autres quintiles de richesse) selon les besoins du pays eu égard à la planification et la mise en œuvre des programmes nationaux.

Calculation

Numérateur / Dénominateur

Method of measurement

Enquêtes réalisées auprès de la population (enquêtes sur les revenus et dépenses du foyer, enquêtes sur le budget du foyer, enquêtes démographiques et de santé, enquêtes sur les indicateurs du sida, enquêtes MICS ou en grappe à indicateurs multiples et autres enquêtes représentatives). Les Bureaux nationaux de statistiques mènent les enquêtes sur les revenus et dépenses du foyer, et les questions incluent les « transferts actuellement perçus (sommes en liquide et biens) et les transferts actuellement perçus (services) ».
Une évaluation de la richesse du foyer (à travers les biens qu’il possède) est réalisée lors de l’analyse des données en utilisant le quintile de richesse le plus bas pour identifier les 20 % de foyers les plus pauvres. Étant donné qu’il n’est pas possible d’identifier les foyers les plus pauvres au moment de la collecte de données, les questions relatives au soutien économique devraient toutefois être posées dans tous les foyers. Seuls ceux qui font partie du quintile de richesse le plus bas seront inclus dans l’indicateur.
Dans le cadre d’une enquête auprès des ménages, une liste des membres de chaque ménage indiquant leur âge doit être utilisée, afin d’identifier tous les foyers comprenant des enfants de moins de 18 ans et des orphelins, au cours de l’année qui précède l’enquête. Les foyers qui répondent à ces critères seront ensuite interrogés sur les types de soutien économique qu’ils ont reçu au cours des trois derniers mois, ainsi que sur la principale source de cette aide
Les questions suivantes sont posées au répondant ou au chef du foyer sur le type de soutien économique externe qu’il a reçu au cours des 3 derniers mois.
Votre foyer a-t-il bénéficié de l’une des formes suivantes de soutien économique externe au cours des 3 derniers mois :
a) Virement (par exemple, retraites, pensions d’invalidité, bourse pour un enfant, à adapter selon le contexte national)
b) Aide pour les frais de scolarité
c) Aide matérielle pour l’éducation (par exemple, uniformes, livres scolaires, etc.)
d) Aide à la création de revenus en espèces ou en nature, par exemple : intrants agricoles
e) Aide alimentaire fournie au foyer ou dans une institution externe
(par ex. : à l’école)
f) Aide matérielle ou financière pour se loger
g) Autre forme de soutien économique (préciser)
Une évaluation de la richesse du foyer (en évaluant les biens qu’il possède) est réalisée au moment de l’analyse des données en utilisant le quintile de richesse au niveau duquel il sera possible d’évaluer la mesure dans laquelle les foyers les plus pauvres bénéficient d’un soutien externe.

Fréquence de mesure:
Tous les 4 à 5 ans

Ventilation:
Il est recommandé de ventiler cet indicateur par type de support économique externe afin de suivre les différents types de soutien économique apportés, en particulier afin de distinguer l’accès à une assistance sociale gratuite comme les transferts d’argent liquide (qui s’adressent en général aux foyers pauvres où le taux de chômage est élevé) et les aides financières qui s’adressent en général aux foyers pauvres qui sont moins touchés par le chômage. Il est également recommandé de ventiler l’indicateur selon qu’un foyer compte ou non un orphelin, étant donné que le fait d’être orphelin demeure un déterminant principal de la vulnérabilité, en particulier pour ce qui est de l’accès aux services. Lorsque cela est possible, les données doivent aussi être ventilées par zone de résidence rurale ou urbaine. Pour les États membres qui intègrent des données sur les foyers appartenant à d’autres quintiles de richesse, l’indicateur peut également être comparé à d’autres quintiles de richesse afin de déterminer si le soutien économique externe atteint le quintile inférieur, par rapport aux quintiles supérieurs.

Measurement frequency

Every 4-5 years

Disaggregation
Explanation of the numerator
Explanation of the denominator
Strengths and weaknesses

Cet indicateur apporte de nouvelles preuves de la nécessité d’accorder une attention plus grande à la richesse pour évaluer les vulnérabilités. Il démontre également que cibler la pauvreté extrême dans les contextes de forte prévalence du VIH garantit une bonne couverture des foyers pauvres affectés par le VIH. Les indicateurs d’approximation de l’impact du sida (par exemple, la « maladie chronique ») montrent fréquemment une relation faible avec le VIH et les troubles du développement, et se sont révélés difficiles à définir dans les questionnaires destinés aux foyers.
Cet indicateur illustre l’évolution du soutien économique apporté aux foyers les plus pauvres. Dans les contextes de forte prévalence, en particulier, la majorité d’entre eux est susceptible d’être affectée par le VIH. Cet indicateur démontre également les changements dans les modalités du soutien externe (par exemple, espèces, nourriture, moyens d’existence) dont les foyers les plus pauvres bénéficient.
Cet indicateur n’évalue pas directement le soutien économique apporté aux foyers infectés et affectés par le VIH, ce qui est difficile à établir pendant une enquête, mais il suggère implicitement que les foyers du quintile de richesse le plus bas vivant dans un contexte de forte prévalence sont plus touchés par le VIH et le sida, et requièrent une aide économique. Pour que l’évaluation demeure aussi simple que possible, cet indicateur ne cherche pas à identifier les différentes sources de soutien apporté aux foyers, mais cela pourrait en partie apparaître dans les Estimations nationales des dépenses relatives au sida (NASA).
La collecte de données grâce à des enquêtes de population, en particulier les DHS et les MICS, signifie que cet indicateur ne tient pas compte du statut des personnes qui ne vivent pas dans un foyer, tels les enfants de la rue, les enfants qui vivent dans des institutions ainsi que les populations déplacées au sein de leur pays. Il est nécessaire de mener des enquêtes séparées pour suivre la couverture des populations vulnérables de ce type.

Further information

Pour toute information supplémentaire, prière de consulter le site suivant :
http://www.unicef.org/aids/index_documents.html