Réduction de la prévalence du VIH

Export Indicator

Pourcentage de jeunes âgés de 15 à 24 ans infectés par le VIH
What it measures

Evaluer les progrès réalisés dans le cadre de la réduction de l’infection à VIH.

Le but ultime de la riposte au virus est d’éradiquer l’infection à VIH. Dans la mesure où ce sont les jeunes adultes qui affi chent généralement les taux d’infection les plus élevés, plus de 180 pays se sont engagés à réduire considérablement la prévalence du VIH parmi les jeunes – une réduction de 25 % dans les pays les plus affectés d’ici 2005 et de 25 % au niveau mondial d’ici 2010.

Rationale
Numerator

Nombre de femmes (15-24 ans) fréquentant un dispensaire prénatal dont le test de dépistage du VIH indique qu’elles sont séropositives

Denominator

Nombre de femmes (15-24 ans) fréquentant un dispensaire prénatal ayant subi un test de dépistage du VIH

Calculation

Numérateur/Dénominateur

Method of measurement

Cet indicateur est calculé à l’aide des données sur les femmes enceintes fréquentant les dispensaires prénatals dans les sites soumis à une surveillance sentinelle du VIH dans la capitale, les autres zones urbaines et en milieu rural.

Il faut également, lorsque cela est possible, indiquer le pourcentage de femmes âgées de 15 à 24 ans qui vivent dans la capitale, dans d’autres zones urbaines et en milieu rural pour permettre d’établir des estimations nationales, le cas échéant

Measurement frequency

Annual

Disaggregation

Condom type: N/A

Education: N/A

Gender: N/A

Geographic location: Urban, Rural, Capital City

HIV status: N/A

Pregnancy status: N/A

Sector: N/A

Service Type: N/A

Target: N/A

Time period: N/A

Type of orphan: N/A

Type/Timing of testing: N/A

Vulnerability status: N/A

Explanation of the numerator
Explanation of the denominator
Strengths and weaknesses

La prévalence du VIH à un âge donné résulte de la différence entre le nombre total de personnes qui ont contracté une infection à VIH jusqu’à cet âge moins le nombre de personnes qui sont décédées, exprimé en pourcentage du nombre total de personnes en vie à cet âge. Dans les tranches d’âge plus élevées, les variations de la prévalence du VIH sont lentes à refl éter les évolutions du taux de nouvelles infections (incidence du VIH) parce que la durée moyenne de l’infection est longue. En outre, un recul de la prévalence de l’infection à VIH peut refl éter une saturation de l’infection parmi les personnes les plus vulnérables et une hausse de la mortalité plutôt qu’un changement de comportement. Chez les plus jeunes, les tendances de la prévalence du VIH fournissent une meilleure indication des tendances récentes de l’incidence du VIH et des comportements à risque. En conséquence, un recul de l’incidence du VIH associé à de vrais changements de comportement devrait d’abord être visible au niveau des chiffres de la prévalence du VIH établis pour le groupe d’âge 15-19 ans. Lorsqu’elles sont disponibles, les données des enquêtes de surveillance comportementale parallèles doivent être utilisées pour aider à interpréter les tendances de la prévalence du VIH.

Dans les pays où l’âge au moment du premier rapport sexuel est plus élevé et/ou dans lesquels le taux de contraception est élevé aussi, la prévalence du VIH parmi les femmes enceintes âgées de 15 à 24 ans sera différente de celle constatée parmi l’ensemble des femmes du même groupe d’âge.

Cet indicateur (qui utilise les informations communiquées par les dispensaires prénatals) fournit une estimation assez rigoureuse des tendances relativement récentes de l’infection à VIH là où l’épidémie est principalement transmise par voie hétérosexuelle. Il est moins fi able en tant qu’indicateur des tendances de l’épidémie de VIH là où la plupart des cas d’infection sont pour le moment limités aux groupes de population les plus à risque.

Pour compléter les données rassemblées auprès des dispensaires prénatals, les pays sont de plus en plus nombreux à inclure le dépistage du VIH dans les enquêtes de population. Si des estimations de la prévalence du VIH ont été obtenues par un pays à partir de données d’enquête, ces estimations doivent être incluses dans la case réservée aux observations sur l’indicateur en question pour permettre des comparaisons avec d’autres enquêtes. Les estimations basées sur des enquêtes devraient être ventilées par sexe.

En ajoutant de nouveaux sites sentinelles, on augmente la représentativité de l’échantillon et la solidité de l’estimation de la prévalence du VIH, mais on réduit la comparabilité des valeurs. C’est pourquoi il est important d’exclure les nouveaux sites du calcul de cet indicateur lorsque l’on effectue l’analyse des tendances.

Further information