Programmes de prévention destinés aux populations les plus à risque

Export Indicator

Pourcentage, parmi les populations les plus à risque, de personnes que les programmes de prévention parviennent à atteindre
What it measures

Evaluer les progrès réalisés dans la mise en oeuvre des éléments de base des programmes de prévention du VIH destinés aux populations les plus vulnérables.

Les programmes de prévention du VIH ont souvent de la diffi culté à atteindre les populations les plus à risque. Toutefois, pour prévenir la propagation du virus parmi ces groupes ainsi que dans l’ensemble de la population, il importe de leur donner accès à ces services. Cet indicateur doit être calculé séparément pour chacun des groupes de population considérés comme les plus à risque dans un pays donné : professionnel(le)s du sexe, consommateurs de drogues injectables, hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.

Note : Les pays où l’on observe des épidémies généralisées peuvent également présenter une situation sub-épidémique concentrée parmi un ou plusieurs de ces groupes. Dans ce cas, il serait utile pour eux de rassembler et de transmettre des informations sur cet indicateur au sujet des populations en question.

Rationale
Numerator

Nombre de personnes parmi les populations les plus à risque ayant répondu « oui » aux deux questions (ou aux trois pour les consommateurs de drogues injectables)

Denominator

Nombre total des personnes interrogées incluses dans l’enquête.

Calculation

Numérateur/Dénominateur

Method of measurement

Les personnes interrogées répondent aux questions suivantes :
1. Savez-vous où aller pour le dépistage du VIH ?
2. Avez-vous obtenu des préservatifs au cours des 12 derniers mois ? (par exemple auprès d’un service de proximité, d’un centre d’accueil, d’un dispensaire de santé sexuelle)
Les consommateurs de drogues injectables (CDI) doivent répondre à la question supplémentaire suivante :
3. Au cours des 12 derniers mois, avez-vous obtenu des aiguilles et des seringues stériles ? (par exemple d’un agent des services de proximité, d’un éducateur de pairs ou auprès d’un programme d’échange de seringues)

Des scores correspondant à chacune des questions – fondés sur le même dénominateur – sont requis en plus de ceux qui entrent dans l’indicateur composite.

Chaque fois que possible, les données relatives aux populations les plus à risque doivent être recueillies par les organisations de la société civile qui travaillent sur le terrain en étroite collaboration avec la population concernée.

Il importe que l’identité des répondants et les informations recueillies auprès d’eux demeurent confi dentielles.

Measurement frequency

Biennial

Disaggregation

Age group: (greater than) 25 years

Condom type: N/A

Education: N/A

Gender: Male, Female

Geographic location: N/A

HIV status: N/A

Pregnancy status: N/A

Sector: N/A

Service Type: N/A

Target: Sex workers, Clients of sex workers, Injecting drug users, Men who have sex with men, Mobile Populations, Prisoners, Migrant workers, Military, Other

Time period: N/A

Type of orphan: N/A

Type/Timing of testing: N/A

Vulnerability status: N/A

Explanation of the numerator
Explanation of the denominator
Strengths and weaknesses

Il peut s’avérer diffi cile d’établir un contact avec les populations les plus vulnérables et de mener un enquête auprès d’elles. Il est donc possible que les données obtenues ne constituent pas un échantillon représentatif de ces populations
au plan national. Si l’on craint que les données ne soient pas fondées sur un échantillon représentatif, il est nécessaire d’en tenir compte lors de leur interprétation. S’il existe différentes sources de données, il convient d’utiliser la meilleure estimation disponible. Il faut également inclure dans le rapport remis avec cet indicateur des informations sur la taille de l’échantillon, la qualité et la fi abilité des données, et les questions annexes.

Le fait d’inclure ces indicateurs à des fi ns de transmission de données ne doit pas être interprété comme signifi ant que seuls les services mentionnés suffi sent aux programmes de prévention du VIH destinés à ces populations. L’ensemble des interventions essentielles qui sont décrites ci-dessus doit faire partie d’un programme exhaustif de prévention comprenant également d’autres éléments tels que la diffusion de messages de prévention du VIH (p. ex., par le biais des programmes de proximité et l’éducation par les pairs), le traitement des maladies sexuellement transmissibles, la thérapie de substitution médicamenteuse pour l’addiction aux opiacés des consommateurs de drogues injectables, et d’autres. Pour de plus amples informations sur les composantes des programmes complets de prévention du VIH pour les populations les plus vulnérables, veuillez consulter les Directives pratiques de l’ONUSIDA pour l’intensifi cation de la prévention du VIH en vue de l’accès universel.

Cet indicateur a trait aux services ayant été consultés au cours des 12 derniers mois. Si vous disposez de données pour une période autre de temps, comme les 3 ou 6 derniers mois ou les 30 derniers jours, prière d’inclure ces données supplémentaires dans la section réservée aux observations.

Il est recommandé que la question de la qualité et de l’effi cacité des services dispensés aux populations les plus à risque soit abordée de façon plus explicite du point de vue des critères d’évaluation des composantes des services fournis. Dès lors que l’on tient compte de la complexité de l’élément d’évaluation, en particulier lorsqu’il s’agit des populations les plus à risque, l’élaboration de ces critères nécessite un processus intensif de collecte de l’information, de synthèse et de formulation des recommandations. Ce processus a été lancé en 2008 et il guidera l’examen du système d’établissement des rapports UNGASS prévu pour 2010. Dans l’intervalle, il est recommandé que les directives mentionnées ci-dessous servent de documents de référence pouvant faciliter l’interprétation des données recueillies dans une optique de qualité et d’effi cacité.

Pour maximiser l’utilité de ces données, il est recommandé que l’échantillon qui a servi au calcul de cet indicateur soit utilisé pour mesurer les autres indicateurs se rapportant à ces populations.

Further information