Pourcentage d’établissements de santé qui délivrent des antirétroviraux et qui ont enregistré une rupture de stock concernant au moins un des médicaments antirétroviraux demandés au cours des 12 derniers mois [ventilé par secteur (public, privé]

Export Indicator

Pourcentage d’établissements de santé délivrant des antirétroviraux qui ont enregistré une<br />ou plusieurs rupture(s) de stock concernant au moins un des médicaments antirétroviraux<br />demandés au cours des 12 derniers mois. Une rupture de s
What it measures

Evaluer un aspect clé de la gestion de l’approvisionnement en médicaments antirétrovi-
raux, à savoir les ruptures de stock. La question est : les établissements de santé délivrant
des antirétroviraux ont-ils ou non enregistré des ruptures de stock concernant au moins
un des médicaments antirétroviraux demandés au cours des 12 derniers mois ?
Alors que les pays élargissent et intensifient les services de traitement antirétroviral, il est
important de s’assurer que les antirétroviraux sont disponibles pour ceux qui en ont besoin.
La thérapie antirétrovirale est une stratégie de traitement à long terme pour les personnes
vivant avec une infection à VIH à un stade avancé et des interruptions de traitement peuvent
entraîner une pharmacorésistance du VIH. Une gestion efficace des approvisionnements est
nécessaire pour garantir que les antirétroviraux requis ne sont pas en rupture de stock.

Rationale
Numerator

Nombre d’établissements de santé distribuant des antirétroviraux qui ont enregistré une
ou plusieurs rupture(s) de stock concernant au moins un des médicaments antirétrovi-
raux demandés au cours des 12 derniers mois.

Denominator

Nombre total d’établissements de santé distribuant des antirétroviraux.

Calculation

Nombre d’établissements de santé distribuant des antirétroviraux qui ont enregistré une ou plusieurs rupture(s)
de stock concernant au moins un des médicaments antirétroviraux demandés au cours des 12 derniers mois
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– x 100
Nombre total d’établissements de santé distribuant des antirétroviraux

Method of measurement

Registres des programmes, systèmes d’information sur la gestion logistique, enquêtes sur les établissements de santé.

Les enquêtes sur les établissements de santé, telles que les évaluations de la prestation des
services (SPA) ou le recensement de la disponibilité des services (SAM), peuvent être utilisées
sous réserve qu’elles incluent des questions sur les ruptures de stock d’antirétroviraux.

Comment faire S’il existe un système d’information national sur la gestion logistique intégrant des détails
l’évaluation : sur la disponibilité des antirétroviraux au niveau des établissements de santé, ces informa-
tions doivent être tirées du système pour construire cet indicateur. Autrement, il faudra
peut-être collecter les informations par le biais d’une enquête spéciale ou de visites sur
place. S’il existe seulement un petit nombre d’établissements de santé dans lesquels des
antirétroviraux sont dispensés dans le pays, tous les établissements de santé distribuant
des antirétroviraux doivent être inclus dans l’enquête ou les visites sur place. Si le nombre
d’établissements de santé distribuant des antirétroviraux est important, il peut s’avérer
nécessaire de sélectionner un échantillon représentatif parmi le nombre total d’établisse-
ments distribuant des antirétroviraux (la liste complète doit cependant être disponible au
niveau national). En cas d’échantillonnage, il est important de s’assurer que l’échantillon
inclut des établissements à différents niveaux (niveau central, du district et périphérique).
Dans les pays où les médicaments antirétroviraux sont délivrés par des pharmacies et
des points de distribution autres que des établissements de santé, il faut également suivre
les ruptures de stock dans ces lieux ; la faisabilité dépendra de la couverture du système
d’information sur la gestion logistique.
Ventilation : Secteur : public, privé.

Measurement frequency

Annual

Disaggregation

Condom type: N/A

Education: N/A

Gender: N/A

Geographic location: N/A

HIV status: N/A

Pregnancy status: N/A

Sector: Private, Public

Service Type: N/A

Target: N/A

Time period: N/A

Type of orphan: N/A

Vulnerability status: N/A

Explanation of the numerator
Explanation of the denominator
Strengths and weaknesses

Cet indicateur enregistre une composante essentielle des programmes de traitement antirétroviral, à savoir les
ruptures de stock. La question est : y a-t-il ou non un approvisionnement continu et ininterrompu en médicaments
antirétroviraux au niveau des établissements de santé ? Cet indicateur ne fournit cependant pas d’informations sur la
raison à l’origine des problèmes de rupture de stock, sur le(s) médicament(s) antirétroviral(aux) qui fait (font)/a fait
(ont fait) l’objet d’une rupture de stock, sur la durée de la rupture de stock d’un antirétroviral en particulier. Il ne
fournit pas non plus d’informations sur la qualité du stockage, de la livraison et de la distribution des antirétroviraux.
Un simple suivi des ruptures de stocks pourrait induire en erreur car un établissement peut conserver des stocks de
sécurité mais avoir une politique de non distribution de ceux-ci. Ces établissements ne seraient pas comptabilisés
comme ayant enregistré une rupture de stock sur la base de la définition de cet indicateur, et ce même si, du point
de vue du patient, un médicament antirétroviral demandé n’a pas été disponible pour le traitement. Là où les stocks
de sécurité ne sont pas distribués pendant les ruptures de stock d’antirétroviraux, il est préférable de collecter des
informations sur les ruptures de stock fonctionnelles (c’est-à-dire l’incapacité à obtenir ou à utiliser un médicament
antirétroviral requis).

Further information