Pourcentage de jeunes femmes et de jeunes hommes âgés de 15 à 24 ans sexuellement actifs qui ont fait l’objet d’un test de dépistage du VIH au cours des 12 derniers mois et qui en connaissent le résultat [ventilé par sexe (féminin, masculin) et par âge

Export Indicator

Pourcentage de jeunes femmes et de jeunes hommes âgés de 15 à 24 ans sexuellement<br />actifs qui ont fait l’objet d’un test de dépistage du VIH au cours des 12 derniers mois et qui en<br />connaissent le résultat [ventilé par sexe (féminin, ma
What it measures

Evaluer les progrès dans la mise en œuvre des services de conseil et test du VIH parmi les
jeunes sexuellement actifs.
Afin de se protéger contre le virus et d’éviter d’infecter les autres, les jeunes sexuellement
actifs doivent connaître leur statut sérologique VIH. Cet indicateur fournit une évaluation
de l’efficacité des interventions qui promeuvent le conseil et test du VIH parmi les jeunes.
Il est important de le savoir car les jeunes peuvent avoir l’impression qu’il est difficile de se
rendre dans des services qui traitent de problèmes délicats comme la santé sexuelle.

Rationale
Numerator

Le nombre de personnes interrogées âgées de 15 à 24 ans qui ont fait l’objet d’un test de
dépistage du VIH au cours des 12 derniers mois et qui en connaissent le résultat.
 

Denominator

Le nombre de personnes interrogées âgées de 15 à 24 ans qui ont eu des rapports sexuels
au cours des 12 derniers mois.
 

Calculation

Le nombre de personnes interrogées âgées de 15 à 24 ans qui ont fait l’objet d’un test de dépistage du
VIH au cours des 12 derniers mois et qui en connaissent le résultat
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– x 100
Le nombre de personnes interrogées âgées de 15 à 24 ans qui ont eu des rapports sexuels au cours des
12 derniers mois

Method of measurement

Enquête démographique.

On peut utiliser les outils des enquêtes démographiques, tels que l’enquête sur les indicateurs
du sida (AIS) ou l’enquête démographique et sanitaire.
Comment faire Lors d’une enquête démographique, on demande d’abord aux personnes interrogées si
l’évaluation : elles ont eu des rapports sexuels au cours des 12 derniers mois. On demande ensuite à
celles qui répondent par l’affirmative si elles ont fait l’objet d’un test de dépistage du
VIH au cours des 12 derniers mois et, si la réponse est à nouveau affirmative, si elles en
connaissent le résultat. Les personnes qui répondent ‘oui’ à ces trois questions sont comp-
tabilisées dans le numérateur.
La validité des données peut être affectée par une distorsion appelée « biais de mémori-
sation » car il est possible que certaines personnes interrogées ne souhaitent pas admettre
qu’elles connaissent leur statut sérologique VIH de peur qu’on fasse pression sur elles
pour qu’elles le révèlent. Les conditions dans lesquelles les sondés sont interrogés sont
susceptibles d’influer sur le biais de mémorisation. Par exemple, les personnes interrogées
sont plus susceptibles d’être réticentes si les questions sont posées en présence d’autres
personnes que si elles le sont en tête-à-tête.
Ventilation : Groupe d’âge : 15-19 ans, 20-24 ans.
Sexe : féminin, masculin.

Measurement frequency

Biennial

Disaggregation

Age group: 15 years - 19 years, 20 years - 24 years

Condom type: N/A

Education: N/A

Gender: Male, Female

Geographic location: N/A

HIV status: N/A

Pregnancy status: N/A

Sector: N/A

Service Type: N/A

Target: N/A

Time period: N/A

Type of orphan: N/A

Type/Timing of testing: N/A

Vulnerability status: N/A

Explanation of the numerator
Explanation of the denominator
Strengths and weaknesses

Les facteurs susceptibles d’inciter (ou, au contraire, de ne pas inciter) un jeune à consulter les services de conseil et test
du VIH incluent : le lieu où ces services se trouvent, la disponibilité et le coût des transports pour s’y rendre, l’idée que
l’on se fait de la confidentialité du processus de dépistage et de communication des résultats du test, et l’idée que l’on
a de l’attitude du personnel à l’égard des jeunes. L’évolution des données de l’indicateur dans le temps peuvent être
associées à certains ou à l’ensemble de ces facteurs. En soi, cet indicateur ne fournit pas d’informations permettant de
savoir si le nombre de personnes se soumettant à un test de dépistage du VIH est (ou non) limité par la disponibilité
des services qui les administrent ou si lesdits services sont (ou non) sous-utilisés et pourquoi. Ce sont des données
importantes pour la conception des programmes et ceux qui prennent des décisions programmatiques stratégiques
auront besoin de davantage d’informations.
Là où le sida est fortement stigmatisé, il est possible que les personnes interrogées ne souhaitent pas admettre s’être
soumises à un test de dépistage du VIH de peur qu’on y voit un aveu de comportements susceptibles de les avoir
exposées à un risque d’infection. A l’inverse, dans les pays où le test du VIH est prôné comme étant un acte de respon-
sabilité civique, certaines personnes peuvent déclarer s’y être soumises alors qu’en fait ce n’est pas le cas. Malgré ces
distorsions possibles, cet indicateur fournit une idée du pourcentage de jeunes susceptibles de connaître leur statut
sérologique VIH.
Dans les épidémies de faible ampleur ou concentrées, cet indicateur peut générer des pourcentages extrêmement
faibles s’ils sont mesurés par rapport à la population générale. Il pourrait alors s’avérer plus utile de s’en servir pour
savoir dans quelle mesure les sous-groupes de population les plus exposés au risque d’infection se soumettent à un
test de dépistage et connaissent leur statut sérologique VIH. Il est également possible que le pourcentage de jeunes
sexuellement actifs ayant subi un test de dépistage du VIH soit un indicateur plus utile.
Cet indicateur est limité aux tests de dépistage du VIH effectués au cours des 12 derniers mois, de sorte que les admi-
nistrateurs de programmes puissent évaluer les évolutions dans le temps.

Further information