Aiguilles et seringues distribuées par personne qui s’injecte des drogues

Export Indicator

Nombre d’aiguilles et de seringues distribuées par personne qui s’injecte des drogues par an, par le biais des programmes de distribution d’aiguilles et de seringues
What it measures

Progrès accomplis dans l’amélioration de la couverture en matière d’aiguilles et de seringues fournies, un service de prévention du VIH essentiel chez les personnes qui s’injectent des drogues

Rationale

La consommation de drogues injectables est la principale cause de transmission pour approximativement 10 % des infections à VIH dans le monde et 30 % des infections en dehors de l’Afrique subsaharienne. La prévention de la transmission du VIH par la consommation de drogues injectables est l’un des défis clés à relever pour réduire le poids du VIH.

Les programmes de distribution d’aiguilles et de seringues constituent l’un des neuf axes d’intervention de l’OMS, de l’ONUDC et de l’ONUSIDA pour la prévention, le traitement et les soins liés au VIH auprès des personnes qui s’injectent des drogues.

Ce sont ces programmes qui ont l’impact le plus important sur la prévention du VIH chez les personnes qui s’injectent des drogues. De nombreuses observations scientifiques attestent leur efficacité dans la prévention de la propagation du VIH.

Numerator

Nombre d’aiguilles et de seringues distribuées au cours des 12 derniers mois par le biais des programmes de distribution d’aiguilles et de seringues

Denominator

Nombre de personnes qui s’injectent des drogues dans le pays

Calculation

Numérateur/dénominateur

Method of measurement

Données des programmes utilisées pour compter le nombre d’aiguilles et de seringues distribuées (numérateur) Estimation du nombre de personnes qui s’injectent des drogues dans le pays (dénominateur)

Measurement frequency

Tous les deux ans
 

Disaggregation

Villes et autres zones administratives d’importance

Additional information requested

Si des données infranationales sont disponibles, veuillez indiquer les données de ventilation par zone administrative, ville ou site dans l’espace prévu à cet effet. Veuillez transmettre, à l’aide de l’outil de téléchargement, la version numérique de tout rapport d’enquête disponible.

Strengths and weaknesses

Des difficultés ont été signalées concernant le compte des aiguilles et des seringues. Les kits seringue/aiguille de 1 ou 2 ml figurent parmi les plus couramment utilisés, mais on trouve aussi des seringues auxquelles des aiguilles supplémentaires doivent être ajoutées. Dans la plupart des cas, seul le nombre de seringues distribuées par le biais des programmes de distribution d’aiguilles et de seringues est connu et non les ventes en pharmacies. 

L’estimation du nombre de personnes qui s’injectent des drogues à l’échelon national présente plusieurs difficultés. Il existe de multiples définitions des personnes qui s’injectent des drogues et les estimations de leur nombre peuvent fortement varier. L’ONUDC publie des estimations de la taille des populations de personnes qui s’injectent des drogues dans le Rapport mondial sur les drogues. Ces estimations peuvent être utilisées. Si vous jugez que celles-ci ne peuvent pas être utilisées, veuillez en expliquer la raison dans la section réservée aux observations. 

Les pays qui ont légalisé la vente de seringues et d’aiguilles sans ordonnance peuvent donner l’impression de présenter une couverture artificiellement faible avec cet indicateur. 

Les pays peuvent suivre cet indicateur en se basant sur les niveaux de couverture suivants : 

  • Bas : < 100 seringues par personne qui s’injecte des drogues par an.
  • Moyen : > 100 – < 200 seringues par personne qui s’injecte des drogues par an.
  • Élevé : > 200 seringues par personne qui s’injecte des drogues par an

Ces niveaux reposent sur des études menées dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire concernant la distribution de seringues et son impact sur la transmission du VIH. Veuillez noter que les niveaux requis pour la prévention de l’hépatite C sont susceptibles d’être bien plus élevés que ceux présentés ici.

Further information

Une description complète de cet indicateur figure dans le document suivant : OMS, ONUDC et ONUSIDA. Guide technique national pour la mise en œuvre des objectifs destinés à l’accès universel pour la prévention du VIH, le traitement et les soins pour les personnes qui s’injectent des drogues. Genève : Organisation mondiale de la santé, 2012 (http://www.who.int/hiv/pub/idu/targets_universal_access/en/index.html).

Programmes aiguilles et seringues [site Web]. Genève : Organisation mondiale de la santé, 2016 (http://www.who.int/hiv/topics/idu/needles/en/index. html).

Efficacité de la programmation de seringues et d’aiguilles stériles dans la diminution du VIH/SIDA parmi les personnes qui s’injectent des drogues. Genève : Organisation mondiale de la santé, 2004 (http://www.who.int/hiv/pub/idu/e4a-needle/en/index.html).

ONUDC, Programme mondial d’évaluation de l’abus de drogues. Estimer la prévalence : méthodes indirectes pour l’estimation de l’ampleur du problème de drogue. Vienne : ONUDC, 2003 (https://www.unodc.org/documents/GAP/GAP%20Toolkit%20Module%202%20Final%2... 02-60052.pdf).

Hickman M, Taylor C, Chatterjee A, Degenhardt L, Frischer M, Hay G et al. Estimer la prévalence de l’utilisation problématique de la drogue : un rapport sur les méthodes et leurs applications. Bull Narcotics. 2002 ; 54:15-32.

Populations les plus exposées : stratégies d’échantillonnage et outil de conception [site Web]. Atlanta : Département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis, Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, équipe de surveillance du GAP ; 2009 (http://globalhealthsciences. ucsf.edu/sites/default/files/content/pphg/surveillance/CDC-MARPs/index.htm).

Pour en savoir plus sur le Groupe de référence des personnes qui s’injectent des drogues et accéder aux estimations nationales et internationales sur la consommation de drogues injectables et le VIH chez les personnes qui s’injectent des drogues, veuillez consulter l’adresse suivante : https://ndarc. med.unsw.edu.au/project/injecting-drug-users-reference-group-reference-group-un-hiv-and-injecting-drug-use.

Groupe de travail OMS/ONUSIDA sur la surveillance mondiale du VIH / sida et des IST. Directives sur l’estimation de la taille des populations les plus exposées au risque de VIH. Genève : Organisation mondiale de la santé et ONUSIDA, 2010 (http://www.unaids.org/en/media/unaids/contentassets/ documents/epidemiology/2011/2011_Estimating_Populations_en.pdf).

Groupe de travail OMS/ONUSIDA sur la surveillance mondiale du VIH / sida et des IST. Lignes directrices relatives aux populations les plus exposées au VIH. Genève : Organisation mondiale de la santé, 2011 (http://www.unaids.org/en/media/unaids/contentassets/documents/ epidemiology/2011/20110518_Surveillance_among_most_at_risk.pdf).

Tags